lundi, 07 janvier 2019 18:25

Combat citoyen ou combat politique ?

Écrit par La Rédaction
J'ai vraiment la chair de poule quand je rencontre ces jeunes qui me disent « Grand yow lagnou khamoul nougn la deff ya gnou bayi thi Macky Sall ». Avec un pincement au coeur je réponds en disant « Dina bakh incha allah ».

Je me suis engagé pourtant en politique pour cette jeunesse des Sicap en lançant le Mouvement Sicap Debout afin de leur redonner de l'espoir et je me suis sacrifié pour eux avec mes propres moyens en essayant de leur trouver des stages, des petits boulots, d 'offrir des cours de vacances, des camps de vacances, de partager mon salaire au détriment même de ma famille etc... .

Je me suis toujours dit que j'ai l'avantage d'avoir une base affective car je vis dans les Sicap depuis 1976 et je me devais de m'engager pour Sicap : de l’école primaire Liberté 6 A au Cem David Diop, de Liberté 6 ou j'habite, de la cité Baraka ou j'ai passé mon enfance, de la Sicap Liberté 5 B ou j'ai passé les belles périodes de ma jeunesse, de la Sicap Liberté 5 A ou j'ai pris femme et de toutes mes promos de l'école primaire Liberté 6 et du Cem David Diop avec qui j'ai grandi dans les Sicap et de ces hommes et femmes qui m'ont vu grandir . Oui fort de tout cela je me suis engagé pour Sicap et Dieu sait que j'en n'ai encore des projets et des projets pour Sicap .

Mais les jeunes des Sicap qui m'ont interpellé et qui fondent beaucoup d'espoir sur ma personne ont réveillé en moi un sursaut et une prise de conscience sur mon engagement politique . Oui j'ai les ambitions de mes moyens mais je ne crois pas encore avoir les moyens de mes ambitions. Dois-je continuer à maintenir cet espoir pour la jeunesse des Sicap ou dois-je jeter l’éponge ? . Une partie de moi me dit que je dois continuer ce combat à tout prix car mon engagement pour cette jeunesse n'est pas politique mais une obligation morale et une autre partie de moi me dit que je dois mettre fin à ce combat car je n'ai aucune chance de gagner ce combat qui n'est pas mon combat et mon espoir et l'espoir porté sur ma personne n'aboutira point .

Et pourtant au fond de moi j'ai encore espoir malgré toutes les difficultés que l'on rencontre dans le milieu politique qu'un jour viendra même si je dois en arriver à suivre une autre voie que la politique que d'autres portes s'ouvriront pour la jeunesse des Sicap . Je considère ce combat pour les Sicap comme un combat citoyen car pour moi mon premier parti politique c'est Sicap même si tout le monde me traite de politicien. J'assume aussi cette casquette car je défend la politique du Président Macky Sall en dehors de mon engagement citoyen pour Sicap et je continuerai à redonner de l'espoir à cette jeunesse qui doit croire à l'avenir du Sénégal .

Que le combat reste politique ou citoyen il faudra le mener et se battre pour trouver les moyens de ses ambitions au nom des sicapois .

Sada DIALLO, Président Sicap Debout

Lu 316 fois

Téléchargements

« Juillet 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
© 2017 Sicap Debout. All Rights Reserved. Designed By Sicap Debout